Nekooooooooo Teaaaaaaaaam

Miou? Nya nya, nya !Miaou nya.Wanya?!Meeeeeeow
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Chevaucheurs de Brume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nee-Koneko

avatar

Messages : 1778
Points : 2041
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 26
Localisation : En bas

Perso
Niveaux:
199/200  (199/200)
Classe: Eniripsa
Orientation: Feu/Soin

MessageSujet: Les Chevaucheurs de Brume   Mer 26 Déc - 23:46

Oui oui j'écris encore une histoire, si z'aimez pas ça, passez vot' chemin ;D

Prologue :

On dit que l'automne est le début de la guerre entre Jack Frost et son frère Pyro Jack, une guerre sans merci que tout le monde sait gagner par Jack Frost, qui amena le froid de l'hiver.
Le premier jour de l'automne est aussi le jour du Choix. Le dernier jour des aspirants.


_________________
Neko Team, on en devient dépendant!
IG est une extension d'irl u.u


Dernière édition par Nee-Koneko le Jeu 27 Déc - 2:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-team.forumchats.com
Tranchant

avatar

Messages : 14
Points : 16
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 22
Localisation : Un trou

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Jeu 27 Déc - 0:32

*Roulements de tambour*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nee-Koneko

avatar

Messages : 1778
Points : 2041
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 26
Localisation : En bas

Perso
Niveaux:
199/200  (199/200)
Classe: Eniripsa
Orientation: Feu/Soin

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Jeu 27 Déc - 2:17

Chapitre 1 :

- Ewyn ! EWYN !! Mais dépêche toi bon sang ! On ne va quand même pas arriver en retard pour notre dernier cours !

Je soupirais, pressant un peu le pas.

- Aria rapelle moi POURQUOI on se dépêche de rejoindre notre DERNIER cours d'histoire ?! La moitié des élèves ne sera même pas là, autant faire de même ! Je suis sûre que monsieur Philibert ne fera pas l'appel de toute façon !..

Ma meilleure amie s'arrêta et leva les yeux au ciel, comme si ce que je venais de dire était d'une débilité profonde.

- Tu trouve vraiment que ça vaut le coup de risquer de se faire prendre et d'avoir des retenues notre dernier soir d'aspirant ? Tout ça pour juste deux petites heures d'histoire ?

Vu comme ça... Je pris un air pensif face à son argument. C'est sur, ça ne valait pas le coup du tout de risquer notre future soirée. Aria me tira par la manche sans même me laisser le temps de reprendre mes esprits. Qu'elle était agaçante parfois !
Nous arrivâmes donc avec deux minutes d'avances, c'était bien la peine de se presser comme ça dans les couloirs tiens.

Junn nous attendait devant la porte, il nous fit signe.
Aaaaah, qu'il était beau. Son uniforme noir légèrement défait et ses quelques mèches blondes tombant devant ses yeux chocolat lui donnait un petit air rebelle qui faisait chavirer nombre de coeurs. Je dois admettre qu'il ne me laissait pas du tout indifférente, mais bon, lui n'a jamais montrer aucun intérêt pour moi, enfin pas plus qu'une relation fraternel dirons-nous. J'ai trois ans de moins que lui, et il n'a toujours eu d'yeux que pour Aria qui est à l'évidence bien plus féminine que moi...
En parlant de ça, je crois que Aria ne l'a jamais remarqué, plutôt étrange pour miss perspicace.
Enfin bon, de toute façon notre trio a toujours été comme ça, je n’avouerais surement jamais mes sentiments, et Aria et Junn finiront heureux comme si cela avait été écrit depuis longtemps, une histoire classique en somme.
En attendant je profitais de traîner avec l'un des plus beaux et populaire garçon de notre académie, hahaha !

Mr Philibert de tarda pas à arriver et nous nous retrouvâmes assis au fond de la classe qui entrait dans un chaos le plus total. Notre vaillant professeur tenta d'obtenir le calme, mais après une bonne dizaine de minutes il se laissa tomber dans son fauteuil et abandonna. En même temps quelle idée de vouloir faire un cours d'histoire notre dernier jour de cours. Tellement absurde. Il commença son cours faisant comme si de rien n'était faute de pouvoir faire mieux. De toute façon du fond de la classe impossible d'entendre quoi que ce soit, les élèves discutaient, hurlaient, chahutaient, sans compter que toute la promo était là, c'était un cours général, et malgré un nombre de sécheurs conséquent bien plus de la moitié de la classe était présente, soit un peu plus de cent élèves. Le chaos quoi. Sans compter les quelques uns qui se servaient de leur pouvoirs pour envoyer des bombes à eau ou des boulettes de terre... Je priais intérieurement pour que rien ne nous tombe dessus.

- Alors les filles vous voulez faire quoi ce soir ? demanda-t-il avec un sourire charmeur a destination d'Aria.

Aria l'ignora royalement et se tourna vers moi attendant un réponse.
La tradition voulait que chaque nuit avant le Choix les étudiants fasse le mur et aillent faire la fête en ville. idée très alléchante puisque qu'aucune sanction ne peut nous être donner le lendemain vu que nous ne serrons plus des aspirants.

- Ben on va en ville non ?

Aria eu un sourire amusé par ma réponse plutôt évidente.

- Bien sûre qu'on va en ville, s'exclama Junn, Je voulais dire, qu'est ce qu'on fait. On peut aller au Tonneau Gourmand boire de la bière jusqu'à n'en plus pouvoir, ou au Cygne Gracieux pour danser jusqu'à la fin de la nuit, on peut allez tenter notre chance à la Tour des Mercenaires, je suis sûr qu'on s'en tirerais pas trop mal pour une première entrée... après on peut aussi aller draguer à la place centrale je suppose !

Aria soupira exaspérée par la dernière proposition.

- On n'ira pas boire car de toute manière Ewyn est encore mineur, commenta Aria, je n'ai pas spécialement envie d'aller danser, la Tour des Mercenaires c'est juste hors de question, tu imagine si on revient blessé le jour du Choix, on aura l'air fin !

- Prendre des risque fait partit du jeu mademoiselle studieuse, répondit-il, ça n'est pas drôle du tout sinon !

- Oui et bien tu iras tout seul, si tu as tellement envie de prendre des risques, ça te permettra d'aller draguer à ton aise par la suite !

- Ouh lala, ne me dis pas que tu es jalouuuuuuuse !

Aria lâcha un grognement offusqué en guise de réponse, l'idée lui semblant plus qu'absurde.

Je pouffais de rire face à la situation m'attirant les foudres de cette dernière. Elle s'apprêtait à recommencer à se disputer avec Junn mais j'intervins avant.

- Nous pourrions simplement aller faire une ballade au grand parc, ça sera plutôt tranquille ?

- Ennuy...

Junn ne pu terminer sa phrase il se prit un coup de coude d'Aria

- Oui ça me semble parfait pour notre dernière soirée, je préparerais des en-cas.

- Mmmmm si Aria fait à manger ça sera forcément une soirée parfaite, lâcha Junn rêveur.

Aria soupira à nouveau tandis que moi je pouffais une fois de plus de rire.

- Et c'est moi qui choisis l'itinéraire de notre ballade, dis-je enjouée.

- Et moi je vous suis en plaçant des repères tout les dix mètres pour être sur qu'on puisse rentrer au dortoir ? se moqua Junn

- Hey ! Je te signale que cette année j'ai eu une meilleure note en orientation que toi !!

- M'ouais, moi je dis que tu as trouver un subtile moyen de tricher, gagner 50 point en 1 an c'est tout simplement impossible !

Je lui fis une grimace en guise de réponse, et me retournais pour chercher un peu de soutient vers Aria. Elle me lança juste un sourire désolé m'indiquant que c'était peine perdu de discuté avec lui de toute façon.

Une bombe à eau coupa court à notre conversation, ce n'est que grâce au réflexe inhumain de Aria qu'elle ne nous atteint pas. Elle dressa une barrière aqueuse à moitié complète qui intercepta le petit projectile. Cette dernière se releva d'ailleurs bruyamment provoquant un silence autour de nos tables.

- Qui ? grinça-t-elle.

Les quelques élèves autour déglutirent, mais personne ne dit rien. La réputation d'Aria était... comment dire...
Aria est très belle, brillante, dans les premières de la promo et... totalement associable... toujours froide avec quiconque l'approche il n'y a que moi, elle m'a pour ainsi dire prise sous son aile dès mon arrivée, et Junn qui a force de persévérance à réussit à intégrer le groupe, en quelques mots elle était surnommée la princesse de glace. Pas très original, et surtout, ça n'avait rien à voir avec Aria. C'est vrai qu'il fallait passer un premier abord avec elle, mais c'était de loin la personne la plus chaleureuse et prévenante que je connaissais.

- Si vous ne me dites pas qui c'est je vous renvois à tous la même en 3 fois plus gros !

Bon ok... c'est vrai que parfois elle était un peu extrême.

- Aria laisse tomber ils l'ont pas fait exprès, murmura Junn, c'est le dernier jour, sois cool !

Cette dernière ne bougea pas d'un pouce, bien décidé à avoir sa revanche. Raté Junn !

- Ariaaaaa, susurais-je, allez, c'est pas grave on est même pas mouillé au final, pas la peine d'en faire autant, et puis ce serais bête d'attirer l'attention le dernier jour n'est ce pas, même si tu as parfaitement raison.

Elle hésita un instant, puis se rassit en râlant. Les autres élèves se retournèrent soulagés.
Ewyn 1 Junn 0 hahaha ! Oui calmé Aria était l'un de nos jeu favori, et je gagnais touuuut le temps... ou presque ! J'échangeai un regard victorieux avec Junn qui secoua la tête de désapprobation, tandis qu'Aria bougonnait.
Le reste du cours se déroula sans évènement notoire, nous avons discuté de sujets légers jusqu'à la fin du cours. Quand la sonnerie de fin des cours retentit ce fut la rué vers la sortie tel que je ne l'avais jamais vécut ! Junn eu à peine le temps de nous envoyer un "à ce soir les filles" qu'il était emporté par la foule. Et nous subîmes à peu près le même sort.


Bon j'en ai marre la suite plus tard ! >.<
Et si y'a des fautes normal j'suis trop noob >.<

_________________
Neko Team, on en devient dépendant!
IG est une extension d'irl u.u


Dernière édition par Nee-Koneko le Lun 14 Jan - 20:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-team.forumchats.com
sacriyabi

avatar

Messages : 417
Points : 439
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 22

Perso
Niveaux:
193/200  (193/200)
Classe: Sacrieur
Orientation: noitatneiro

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Jeu 27 Déc - 13:48

Pas mal :3 ! Enfin, je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à savoir qui parlait à certains moments .... Mais j'attends la suite avec impatience Nyahouuuuuu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nee-Koneko

avatar

Messages : 1778
Points : 2041
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 26
Localisation : En bas

Perso
Niveaux:
199/200  (199/200)
Classe: Eniripsa
Orientation: Feu/Soin

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Jeu 27 Déc - 13:55

mdr je vais reprendre ça alors si c'est pas clair à certain moment xD

_________________
Neko Team, on en devient dépendant!
IG est une extension d'irl u.u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-team.forumchats.com
Io-Plait

avatar

Messages : 463
Points : 479
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 22
Localisation : Sur le Shinsekai

Perso
Niveaux:
200/200  (200/200)
Classe: Iop
Orientation: premier de la liste.

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Jeu 27 Déc - 13:58

Moi j'aime bien Nyahouuuuuu Jfais pas trop attention aux fôtes, c'est le truc a Balou ça Gnnn
Vivement la suite Bubu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nee-Koneko

avatar

Messages : 1778
Points : 2041
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 26
Localisation : En bas

Perso
Niveaux:
199/200  (199/200)
Classe: Eniripsa
Orientation: Feu/Soin

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Jeu 27 Déc - 17:43

Chapitre 1 suite :

Aria s'agrippa tant bien que mal a mon bras pour ne pas que nous soyons séparées, et ce fut un bataille sans merci pour atteindre la sortie en un seul morceau.
Une fois dehors je la tirais vers un banc pour attendre que tout ce troupeau d'élèves soit passé.

- Nan mais, sérieusement, c'était pareil les années précédentes ? soufflais-je ahuris.

- Hmm il me semble avoir lu quelque part que cette année nous étions la plus grosse promo qu'ils aient connu depuis près de 70 ans, me répondit-elle pensive.

- Ah bon ? Ils étaient combien l'an passé pour leur dernière année d'aspirant ?

- Trente ou quarante, pas plus.

Je faillis m'étouffer en entendant ça.

- Pardon ?! Comment ça se fait alors qu'on soit plus de deux cents cette année ? Il n'équilibre pas ?

- Non, il y a des années comme ça, et d'autre ou il se retrouve à peine plus d'une dizaine.

Je m'affalais sur le banc et levais les yeux vers le ciel qui commençait à rougeoyer. C'est vrai en y repensant que vu le fonctionnement de l'académie, ce genre d'extrême devait arriver de temps à autre. Il y a en tout six paliers dans lesquels on reste théoriquement deux ans, soit douze ans d'études au final en tant qu'aspirant. En principe les aspirants arrivent à Neutral, littéralement l'école neutre, à l'âge de huit ans mais il y a des exceptions, comme moi qui suit arrivée à l'âge de sept ans et Aria à neuf ans, de même le passage des six paliers ne se fait pas obligatoirement tout les deux ans, parfois c'est plus parfois c'est moins, c'est comme ça que moi Ewyn dix-sept ans, me retrouve dans la même classe que Aria dix-neuf ans et Junn vingt ans... Pour vous dire, le plus jeune de la classe cette année à douze ans, un vrai petit génie, il rejoindra surement l'un des grand Cartel.

- Bon Ewyn, je vois bien que tu es déjà nostalgique de notre belle académie mais il faudrait songer à rentrer maintenant.

Je sursautais, me faisant encore tirer de mes pensées par Aria. Cette dernière s'était levée sans que je ne m'en rende compte et me regardait amusée. Je grognais simplement en guilde réponse et me relevais paresseusement.

- Faudrait quand même que tu songe a faire quelque chose pour tes... "absences" dirons nous, autant à Neutral c'est pas bien grave, mais quand tu aura ton maître ça sera une autre histoire tu sais.

- Oui oooh, de toute façon vu que nous serons surement toutes les deux dans la même branche, je suis sûre que tu me sauvera toujours la mise, dis-je moqueuse.

Elle posa ses mains sur ses hanches prenant un petit air menaçant.

- Et si jamais tu te retrouve ailleurs, ou moi, t'aura l'air fine a toujours compter sur moi hein !

- Rooooh arrête un peu, il n'y a presque aucune chance que ça arrive, nos éléments principaux à toute les deux sont l'eau, tu verra on se retrouvera toute les deux chez les Dragons d'eau, alors parle pas de chose qui n'arriveront pas ! Tu seras toujours là pour me sauve la mise je te dis.

Je lui passais devant, riant, me dirigeant vers les dortoirs. Aria souris aussi et me rattrapa.

- T’exagère quand même !

Je partageais ma chambre avec Aria. Il y avait bien un troisième lit mais notre dernière colocataire n'avait pas tenue plus d'une semaine. Entre moi et euh... mon organisation pour le rangement ? Et Aria a qui il ne faut pas dire un mot quand elle étudie, au risque de se faire mordre. C'était il y a deux il me semble. Aujourd'hui notre chambre est parfaitement rangé d'un coté, avec les livre parfaitement alignés par ordre alphabétique et l'autre moitié... un ramassis de tous ce qui traînait, autrement dit mes affaires. Je fis la grimace en entrant d'ailleurs...

- Je crois que pour la première fois de ma vie je vais te voir ranger, pouffa Aria.

- Gnagnagna, et alors toi aussi je te signale !

- Ah non ça fait un moment que mes valises sont fait MOI, pendant que toi tu préférais dormir ou traîner dehors, fit-elle d'un ton sec, Et ne compte pas sur moi pour t'aider à trier ce bazar !! Je vais faire nos en-cas pour ce soiiiiir !

Je soupirais, blasée... Toute seule pour m'occuper de ... "ça" ... Je n'allais pas m'en sortir...

- Bonne Chaaaaaance, chanta-t-elle en me glissant un bisou sur la joue avant de s'enfuir.

- Peste va !

La porte claqua me laissant seule. Je me laissais tomber sur mon lit, absolument pas décidée à m'occuper de mes affaires.
C'est vrai que le bureau d'Aria était presque vide, c'était étrange. D'habitude il y avait toujours quelques affaires de sorties, prêtes à être utilisées pour étudier. Là je ne voyais que quelques livres qu'elle feuilletait souvent et la plume de l'école dans son encrier.

C'était vraiment là fin hein ? A partir de demain une nouvelle vie nous attendrait... Je crois que je redoutais un peu ce jour. Aria m'a toujours dis que nous aurions toutes deux de forte chance d'être ensemble car nous avions un niveau à peu près égale, bien que son style était plus travaillé, mais je ne suis pas sûre que nous soyons vraiment ensemble, probablement dans la même ville, mais guère mieux. Oui enfin, c'est déjà pas mal d'être dans la même ville je suppose. Notre première étape sera Aqua sans aucun doute, la ville sur l'eau, j'avais hâte d'y être. En attendant il fallait que je profite de mes dernières nuits au dortoir de Neutral !

Oui enfin pour le moment... Je dois ranger...
Je me relevais... lentement, définitivement pas du tout motivé à traiter "ça". Alleeeeez, c'était pas si compliqué ! Oui commençons par le plus simple, les livres, il est clair que je n'en emporterais aucun ! Finalement heureusement que Aria n'est pas là. Je rigolais toute seule, planquant mes manuels dans le fond de mon armoire. Après, les cours, pareillement, je ne risque pas de garder grand chose. Je rangeais toutes cette paperasse inutile que j'ai à peine relu lors de nos examens. Jusqu'à tomber sur un petit grimoire en cuir que je possédais depuis mon arrivée ici, seul souvenir qu'il me restait de ma famille.

La plupart des étudiants ne revoient pas leur famille, du moins pas avant la fin des années d'aspirant et d'apprenti. Autant dire que pour quelqu'un de normal il faudra un minimum de treize à quinze ans pour revoir sa famille. Personnellement je ne sais pas si j'irais les revoir un jour, ma famille est issus de Terra, territoire des Paladin Terrestre, or moi je suis affilié aux éléments d'eau, j'irais probablement vivre à Aquarius dans un futur plus ou moins lointain. Il y a beaucoup d'autre étudiant dans mon cas, et de toute façon nos branches deviennent généralement nos familles, les liens du sang sont remplacé par les liens élémentaires. Il n'y a que certaine famille de nobles pour lesquelles ces règles ne s'appliquent pas. Aria vient par exemple d'une grande famille, dont tous les descendants ont toujours été d'excellents manieurs d'eau, les Werar. Ou encore les Oswell connu pour la diversité de leurs éléments, il me semble d'ailleurs que le plus jeune de la promo vient de cette famille. M'enfin, je ne viens ni de famille de noble, ni quoi que ce soit d'autre de notable, je ne sais même plus ce que faisait mes parents, étaient-ils paysan ? Ou peut être boulanger ? Il y avait une histoire de pain en tout cas il me semble. De toute façon ma famille maintenant c'est Aria et Junn !

Je regardais un instant encore le petit grimoire en cuir hésitant à le jeter. Ce n'était pas vraiment des notes de cours, mais il contenait toutes sortes d'informations plus ou moins utiles que j'avais noté depuis mon arrivée ici. Il était à peine entamé, dix pages maximum. Bon autant le garder, au pire ça sera ça de moins à acheter si besoin.

Mine de rien une fois ça trier il ne restait pas tant de choses que ça ! Il y avait mes tenues d'aspirants, mais bientôt j'aurais mon uniforme d'apprenti, quelques vêtements d'occasion, un robe que je n'ai du mettre qu'à de rare occasion comme pour les anniversaires d'Aria. D'ailleurs je n'ai jamais compris pourquoi Aria vivait au dortoir alors que sa famille vivait dans un manoir à cinq ou six rues d'ici... Il y avait aussi quelques vêtements normaux, pour sortir plus discrètement de l'académie par exemple, oui ça m'est arrivé souvent de faire le mur, en même temps rester enfermé ici nuits et jours pendant dix ans, c'est juste impossible ! Quoi que si je n'avais pas traîné Aria certaine fois elle l'aurais surement fait...

Je rangeais soigneusement mes vêtements dans une malle, avec le grimoire et le peu de cours que j'avais daigner sauver, je rajoutais à cela tout les parchemins encore vierges qui stagnaient sur mon bureau. Il ne restait que quelques babioles ici et là. Par exemple la peluche de chalgues que Aria m'avait offert m'expliquant (au moins 30 fois avant que je m'en souvienne) que c'était un animal réputé des côtes de Terra. Un chat en algues, j'ai toujours été curieuse de voir ça. J'envoyais sans ménagement la peluche dans ma malle.
J'avais aussi quelques broches et bijou offert à d'autre occasion, et ... et... je crois qu'on a fait le tour ! Finalement, vu que je me débarrasse des trois quart de mes affaires, ce ne fut pas si long, j'espère qu'Aria ne le remarquera pas avant qu'on soit parti...

Je me laissais retomber lourdement sur mon lit. Le ménage sera pour plus tard, et avec un peu de chance jamais si j'arrive à l'esquiver hahaha ! La nuit commençait à tomber annonçant le début des festivités, quelques étudiants testaient des fusées de leur propre création pour ce préparer ce soir, il faisait doux, j'eus une pensée lointaine pour la tenue que j'allais portée ce soir, mais finalement je m'assoupis avec ce petit courant d'air de fin d'été.

Fin du chap 1
Enfin je pense :o

_________________
Neko Team, on en devient dépendant!
IG est une extension d'irl u.u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-team.forumchats.com
Nee-Koneko

avatar

Messages : 1778
Points : 2041
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 26
Localisation : En bas

Perso
Niveaux:
199/200  (199/200)
Classe: Eniripsa
Orientation: Feu/Soin

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Mar 9 Avr - 21:43

Vous l'attendiez depuis longtemps... ou pas du tout en fait :D


Chapitre 2 :

Chapitre 2 :

- ...n, ...lle..oi !! fit une voix dans mes rêves.

Puis une vague d'eau percuta mon visage mettant immédiatement fin à mon sommeil.

- Allez ! Debout ! C'est l'heure ! C'est pas possible je peux pas te laisser seule quelques heures ! Dépêche toi, pas le temps de t'habiller on est en retard déjà !

J'observais un moment Aria, le visage dégoulinant, je m'apprêtais à lui hurler déçue de m'avoir réveiller de cette manière, mais la voyant paniquer je me contentais d'un très convainquant :

- Hmmm... Quelle heure ?

Aria me fit les gros yeux fasse a mon manque de réaction.

- L'heure du repas est passé depuis un bon moment, c'est presque étonnant que ton estomac ne t'ai pas réveiller !

Quoi, déjà ? Je j'étais un coup d’œil vers la fenêtre. Et zut... Je me relevais précipitamment me rendant enfin compte que oui nous sommes TRES en retard ! Tant pis pour ma tenue, pas le temps. J'attrapais Aria par le poignet et me précipitais dans le couloir du dortoir sans plus réfléchir. Cette dernière lâcha un petit cri avant de me suivre tant bien que mal. Sortir du dortoir à cette heure c'était une vrai plaie, il valait mieux ne pas rentrer du tout ou partir très tard ce qui dans notre cas était hors de question. Je ne pris même pas la peine la peine de descendre tout en bas, sachant que la vieille concierge ne nous laisserais sûrement pas sortir par la seule sortie du dortoir. D'ailleurs c'était invraisemblable qu'il n'y ai qu'une sortie mais passons ce n'était pas du tout le moment pour ce genre de réflexion.

Une fois au premier étage j’entraînais Aria jusqu'à la fenêtre du couloir et ouvrit la fenêtre sans en essayant de faire le moins de bruit possible.

- J'espère que tu n'es pas sérieuse là...

Je lui lançais un regard amusé, moi ? Pas sérieuse ? Je montais sur le rebord et sautais sans plus de cérémonie. J’atterris silencieusement dans l'herbe bien fournis. Je me retournais avec un sourire narquois, même à peine réveiller ce genre d'exercice n'est qu'une formalité ! Aria elle me fusillait du regard.

- Hors de question que je saute ! me hurla-t-elle silencieusement.

J'avais envie de lui répondre que ce n'était pas une option, et qu'il n'y avait pas d'autre moyen de filer sans se faire attraper, mais je tentais plutôt une autre approche.

- Allez, vas-y je te rattrape ! lui chuchotais-je.

Soyons honnête rattraper Aria qui porte une robe et sûrement des chaussure hors de prix, c'est a dire tout ce qu'il y a de plus inadéquat pour ce genre de cascade, qui plus est du premier étage, c'est tout simplement impossible. J'allais au mieux amortir sa chute. Mais il faut croire que le stress du retard et la peur du saut lui firent perdre toutes notions de perspicacité car elle se glissa tant bien que mal sur le rebord de la fenêtre.

- Je te jure que je te le ferais payer Ewyn ! Et si tu ne me rattrape pas je t’étripe sur le champ tu m'entends !

- Oui, oui ! Allez Vie... commençais-je

Aria se laissa glisser doucement de la fenêtre et tomba en étouffant un petit cri. Je me précipitais en tendant les bras pour la rattraper. Elle tomba bien sûr pile dans mes bras, mais je ne suis
pas doté d'une force hors norme aussi je basculais lourdement en arrière à cause du poids d'Aria, et cette dernière se retrouva à moitié étalée sur moi.

- Ewyn ! Tu avais dit que tu me rattrapais bon sang !

Je ne réagis pas de suite légèrement sonné par le choc. Je m'attendais à ne pas pouvoir la rattraper, mais elle était beaucoup moins légère que prévu, ou peut être que la chute avait aussi augmenter son poids.

- Ewyn...? Ça va...? Eh, réponds moi ! Tu va bien ?

J'ouvris les yeux en guise de réponse pour me retrouver face au visage d'une Aria passablement inquiète. Une mèche de cheveux brune vint me chatouiller la joue, et pendant un fragment de seconde je me suis demandée ce que je faisais ici et comment on en était arrivée là. Finalement je remis en place la mèche rebelle derrière l'oreille d'Aria et lui répondis enfin.

- T'es lourde Aria...

La brune rougit furieusement et se releva en vitesse. Je m'attendais à ce qu'elle me hurle dessus jusqu'à n'en plus pouvoir pour lui avoir fait une frayeur pareil, mais il n'en fut rien. Elle me tendit maladroitement sa main pour que je puisse me relever, détournant légèrement le regard. Je saisis sa main et ne put m’empêcher de rire face à la gène non dissimuler de cette dernière.

- Tu complexe sur ton poids maintenant, me moquais-je en époussetant ma cape d'aspirant.

Elle ramena une main vers son visage de gêne ou d'exaspération je ne saurais dire puis elle reprit un semblant de sérieux.

- Je... tais-toi et allons-y, veux tu  !

Ne souhaitant pas perdre plus de temps je m'élançais vers l'emplacement de la sortie du soir. Neutral est une académie bien...entouré dirons nous. De grande murailles entour le site empêchant quiconque de quitter les lieux sans une petite escalade sur ses murs presque lisses. Aussi pour faciliter l'échappée aux élèves, des étudiants maîtrisant la terre se chargent de percer des trous pour la soirée.
Nous arrivâmes finalement à cette sortie éphémère. Il ne manquait pas à leur réputation cette année aussi, ce n'était pas un simple trou, béant dans la muraille, mais bien une sortie remarquablement décorée. Il y avait de nombreuses fresques, comptant les péripéties des héros passés. Et dire que d'ici demain tous devaient avoir disparu.
Aria s'émerveilla un instant devant ce chef-d’œuvre, c'était effectivement la première fois qu'elle prenait l'une de ses sorties. Pour ma part, malgré mes nombreuses escapades, c'était bien l'une des premières fois que je voyais un travail aussi abouti.
Une fois cet instant d'admiration passé, je traînais Aria dehors vers cette fête qui s'annonçait grandiose.

Junn nous attendaient adosser la muraille.

- Eh bien les filles, c'est pas trop tôt  ! Un peu plus et je pensais que vous m'aviez posé un lapin, s'exclama-t-il.

- C'est de la faute d'Ewyn  ! J'ai dû aller la chercher, et quand je suis arrivé elle dormait  ! Tu y crois toi, même pour notre dernier soir, elle est fichue d'être en retard  !

Junn ria tandis que je lançai un regard mauvais à Aria.

- Je comprends mieux pourquoi tu as encore ta tenue d'aspirant, rajouta-t-il moqueur, en tout cas Aria, tu es sublime. Prends-en de la graine petite tête  !

Je m'apprêtais à le pousser, n'aimant pas me faire appeler ainsi, mais il s'était déjà enfui ayant apparemment prévu mon coup.

- Tu perds rien pour attendre Junn  ! Je me vengerai plus tard tu verras  !

Aria soupira, excédé par notre comportement, mais pour une fois, elle ne dit rien. Elle nous passa devant sans rien dire. Junn me lança un regard interrogatif auquel je répondis par un haussement d'épaules.

- Eh bien alors, qu'est-ce que vous attendez  ? Vous avez changé d'avis pour la soirée  ? Parce qu'elle ne va pas durer éternellement vous savez.

Et c'est ainsi que nous sommes partis en direction du parc. Nous nous installâmes en bordure du lac prêt à savourer notre dernière soirée ensemble. Aria avait préparé d'excellents petits sandwiches, comme à son habitude, et en a rien de temps ce repas fut englouti. Nous étions tous trois allongés dans l'herbe regardant les étoiles. Pas un nuage ne venait voiler ce ciel étoilé de fin d'été. Une brise légère soufflait sur l'herbe venait briser le silence avec quelques oiseaux nocturnes. Une ambiance nostalgique planait.

- Et dire que demain ce sera le Choix…

Mes deux compagnons se retournèrent vers moi, Junn grimaçait et Aria pris un air neutre.

- T'es pas obligé de plomber l'ambiance tu sais.

Je le regardai d'un air vicieux, et avant qu'il ne comprenne ce que j'avais prévu, il se retrouva tremper de l'eau du lac. Aria sursauta, n'ayant apparemment pas vu le coup venir non plus.
Je m'élançai vers le lac sans lui laisser le temps de riposter.

-Tu triches Ewyn  ! Ragea Junn, tu sais pas ce qui t'attend si tu sors  !

Évidemment, en tant que disciple de l'eau me balader sur un lac n'était que formalité. Au vu du manque de réaction d'Aria, je me décidai à lui envoyer quelques bulles d'eau. Cependant n'ayant plus l'effet de surprise Aria les arrêta sans effort. Un simple mur d'eau, et mes bulles vinrent s'écraser comme de vulgaires insectes. Atteindre Aria relevait de l'impossible pour moi. Étant donné que notre élément principal à toutes les deux est l'eau et que celle-ci en a une meilleure maîtrise que moi…
Je ne me laissais cependant pas démonter. Je formai une fine épée et l'invitai à se battre. Aria se leva, sans la moindre attention à Junn qui tentaient de se sécher, et se dirigea d'un pas gracieux vers moi. Néanmoins elle ne créa pas d'épée, mais un arc. Ne m'attendant pas du tout à ce retournement de situation, je me mis à courir pour tenter d'échapper à la volée de flèches de cette dernière. Elle me tira dessus sans discontinuer ne laissant guère d'autre choix que de lui courir autour. Soit, si elle voulait la jouer comme ça, elle allait voir. Je pris encore de la vitesse, et chargeai directement de face, esquivant toutes ces flèches. Malheureusement pour moi, une fois sa hauteur, elle dissipa son arc, elle plaqua une main contre l'eau. Un genre de Golem sorti de nulle part et la suréleva me forçant à battre en retraite. Un Golem  ? Sérieusement  ? Elle n'avait pas réussi à trouver pire. Bon, au moins maintenant il n'y avait plus cette pluie de flèches, mais j'avais franchement la ridicule avec cette épée. Je n'avais cependant à la maîtrise d'Aria, il m'était donc impossible d'invoquer une bête semblable pour aller affronter. Il fallait que je fasse diversion.
Je donnais un grand coup d'épée dans l'eau provoquant une éclaboussure géante. Une fois hors de sa vue, je me débrouillais pour glisser sans bruit dans son dos, et formai une genre de piste pour monter à sa hauteur. La technique sembla marché. Aria eut un moment d'hésitation et me chercha des yeux pendant une fraction de seconde de trop. Quand elle comprit la tactique, il était déjà trop tard, je sautais pour la faire basculer du haut de son Golem. Nous atterrîmes dans l'eau, enfin, sur la surface rendue moelleuse par Aria.
J'éclatais de rire face à la mine déconfite de cette dernière. Nous n'avions que rarement l'occasion de nous battre, et malgré mon peu de victoire, Aria était une vraie mauvaise perdante.

- Vous êtes pas sympa, vous savez très bien que je ne peux pas me joindre à vous  ! Hurla Junn.

Nous nous sommes donc relevés, et je me suis dirigé en courant vers la berge. Junn regarda avec une drôle de tête dans ma direction, et avant que je comprenne de quoi il s'agissait un dragon me dépassa me coupant le souffle. Je me retournai vivement. Aria était concentrée, les mains jointes, yeux clos, et continuai à faire sortir le dragon du lac. Ce n'était pas la première fois que je voyais Aria à l’œuvre, mais c'était toujours aussi impressionnant. J'observais le dragon volant dans tous ses détails, stupéfaite du réalisme de chaque écaille, de sa crinière semblant onduler par le vent. S'il n'était pas d'eau, il aurait été aisé de le confondre avec un vrai. Junn, tout aussi émerveillé, se joignit cette création. Ainsi, le dragon se mit à cracher du feu, achevant de le rendre réel.
J'arrivais sur la berge, et m'asseyais près du Junn pour profiter du spectacle. Ce dernier apparemment enhardi par les flammes, s'appliqua à créer des feux d'artifice. La maîtrise du feu étant la plus compliquée, nous n'eûmes le droit qu'à des boules de feu se divisant une fois dans le ciel. Mais le résultat restait tout de même magnifique.
Aria nous rejoignit, épuisé, et se laissa tomber. En même temps qu'elle, le dragon d'eau se dispersa dans un fracas incroyable, retournant à son lieu d'origine

- C'est malin, tu vas être épuisé pour demain, dit Junn en se penchant vers elle.

Cette dernière se releva précipitamment, et se planta devant lui.

- Tu devrais t'inquiéter pour toi, je t'en refais dix comme ça et simultanément s'il le faut.

Je n'ai pu empêcher de rire face aux besoins d'Aria de se montrer toujours forte et inébranlable.

Nous sommes finalement rentrés, Junn est parti en ville continuer la fête avec d'autres camarades du même élément que lui.

- Tu ne regrettes pas de ne pas être allé en ville  ? Me lança Aria inquiète.

- Hmmmm si, un peu... C'était notre dernier jour..., fis-je pour la faire culpabiliser

Elle se retourna vers moi en faisant la moue.

- Eh bien, pourquoi tu...

Je lui sautais dessus, la faisant tomber dans le lit pour la faire taire.

- Je préfère largement m'endormir dans tes bras, fis-je narquoisement, Et puis même si il y a de forte chance qu'on se retrouve ensemble en tant qu'apprenti des dragons d'eau, il y a une infime chance pour que je me retrouve loin de toi demain.

- Ne parle pas de choses qui n'arriveront pas, souffla-t-elle en m'imitant ce qui me tira un sourire.

_________________
Neko Team, on en devient dépendant!
IG est une extension d'irl u.u


Dernière édition par Nee-Koneko le Sam 13 Avr - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-team.forumchats.com
Aster

avatar

Messages : 436
Points : 454
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Jeu 11 Avr - 17:33

Est-ce qu'elles vont faire des chochonneries?? :D

La suite! La suite !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dimilale

avatar

Messages : 593
Points : 665
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 23

Perso
Niveaux:
200/200  (200/200)
Classe: Feca
Orientation: Bourrin?

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Ven 12 Avr - 21:06

Nee depuis notre discussion sur la lecture je comprend beaucoup mieux ce titre d'histoire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nee-Koneko

avatar

Messages : 1778
Points : 2041
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 26
Localisation : En bas

Perso
Niveaux:
199/200  (199/200)
Classe: Eniripsa
Orientation: Feu/Soin

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Dim 29 Sep - 0:09

La suite : (oui je sais ça fait longtemps :3)

Chapitre 3  : Le Choix

Le jour du Choix... C'est la journée que tous les aspirants redoutent et attendent avec impatience. C'est un nouveau départ, vers une nouvelle vie. Le moment où l'on apprend enfin à quelle Branche nous allons appartenir, car même si nos éléments principaux sont déterminés depuis longtemps, il n'est pas rare de se retrouver dans une autre Branche, et en plus de cela, l'académie nous permet de déterminer notre élément principal à partir des quatre éléments fondamentaux, qui sont la base de tout, mais lors du Choix il y a bien plus que quatre Branches.

Ceci dit, la majorité des aspirants est généralement envoyée chez les Cavaliers Ardents, les Paladins Terrestres, les Rafales, ou bien les Dragons d'eau. Ainsi, Aria et moi nous retrouverons probablement chez les Dragons d'eau, tandis que Junn sera chez les Cavaliers Ardents.

Il reste cependant cinq autres Branches, qui recueilleront le reste des aspirants. Il s'agit des Étincelants, des Metaliks, des Lances Sacrées et des Chevaucheurs d'Ombre ou de Brume, représentant respectivement la foudre, le métal, la lumière, les ténèbres et la brume. Hormis les Étincelants et les Lances Sacrées, qui sont des Branches reconnues et renommées pour leurs hauts faits, les trois autres sont plutôt mystérieuses, peu d'informations sont données aux étudiants. Les légendes veulent que les Métaliks soient les meilleurs forgerons de tous les pays, ayant forgé les meilleures armes des meilleurs héros, ou ce genre de choses. Les Chevaucheurs d'Ombre sont les troubles-fête qui provoquent chaque siècle au moins une grande guerre entre pays ; les grands vilains en somme. Quant aux Chevaucheurs de Brume... Eh bien, on dit qu'ils apparaissent dans un épais brouillard pour enlever les enfants désobéissants. Je doute qu'on puisse résumer ces trois Branches à ces faits, surtout la dernière... mais ce sont les seules informations qui me viennent à l'esprit quand j'y pense.

Pour la dernière fois, je mis ma tenue d'aspirant. Je m'attardai un instant devant le miroir pour être sûre que mon col était bien ajusté, que tout était parfait, surtout pour un jour aussi important que celui-ci. D'habitude, c'était Aria qui râlait en ajustant mon uniforme. Mais en ce moment-même elle dormait, et je n'avais pas jugé utile de la réveiller. Cette dernière n'était pas du genre à avoir le sommeil lourd, mais je suppose que ces exploits de la veille l'avait clairement épuisée. De toute façon nous sommes appelés par ordre alphabétique, donc Aria passerait en fin de journée. Elle serait réveillée d'ici là. Je lui jetai un dernier coup d’œil et parti d'un pas assuré.

Le Choix avait lieu dans une pièce close, vers l'entrée de l'académie. Cette pièce contient des reliques, une par Branche, et ces dernières réagissent au contact des aspirants, ou non. Si aucune des reliques ne réagit, alors c'est que nous ne sommes pas prêts et faisons partis des «  non choisis  ». Plutôt rare, mais ça arrive.

J'arrivais finalement à hauteur du bâtiment, il y avait des aspirants éparpillés un peu partout. Il était encore tôt, peu d'étudiants avait dû passer. Je retrouvai Junn pas très loin de l'entrée.

- Alors p'tite tête, bien dormi  ? Me lança-t-il

- Mieux que toi apparemment, riais-je en voyant ses yeux cernés.

- Aria n'est pas avec toi, c'est rare. Et même plutôt surprenant vu que c'est notre dernier jour, dit-il en ignorant ma pique.

- Elle dort, elle passera en fin de journée de toute façon, autant qu'elle soit en forme.

- Je savais qu'elle allait être épuisée après cette matérialisation ahurissante.

Il souffla, amusé malgré tout. C'est vrai que ça ne ressemblait pas à notre grande Aria de s'épuiser comme ça, encore moins de son propre chef, et sans raison apparente.

- Kery Davenon  ! Vociféra un garde que je n'avais pas remarqué jusque là.

Un jeune homme s'avança d'un pas incertain jusqu'à la porte. «  Davenon  »  ? Donc c'était bientôt le tour de Junn. Ce dernier ne semblait pas inquiet, il avait l'air serein.
Un autre aspirant fut appelé quelques minutes plus tard. On ne voyait pas les autres ressortir, il y avait sûrement une autre porte, et un maître était sensé nous attendre pour une première approche.

- T'es pas bien bavarde aujourd'hui. Le Choix t’effraierait pas un peu  ! Se moqua-t-il.

Je lui donnais un coup de coude dans les côtes en guise de réponse, lui tirant une grimace de douleur.

- Barbare, même le dernier jour tu peux pas t'en empêcher hein  ! Grogna-t-il en se tordant de douleur, heureusement qu'après je te vois plus, t'aurais fini par me casser une côte  !

Je le frappai encore.

- ça va, ça va, je rigolais  ! Tu sais très bien que ta p'tite tête et le jolie minois d'Aria vont me manquer  ! Alors pitié laisse moi intact maintenant, me supplia-t-il.

J’eus un sourire triste. Junn allait partir chez les Cavaliers Ardents, sans aucun doute, ce qui voulait dire qu'on ne le reverrait pas de si tôt. La plupart des apprentis des Cavaliers Ardent partaient pour Vulkain, à Adagnis, la capitale. Sa vie allait grandement changer. Vulkain est connu principalement pour ses villes sous les montagnes, et ses chaleurs infernales.

Un silence tendu s'installa, aucun de nous ne sachant vraiment que dire à l'autre. C'était parmi nos derniers instants ensemble pourtant n'est-ce pas ?

Son nom fut enfin appelé. Il me lança un sourire tout en posant sa main sur ma tête, comme pour me dire « tout va bien se passer » et il s’engouffra derrière la porte, seul. Aucun bruit ne filtra et au bout de quelques minutes le suivant fut appelé comme si de rien n'était.

Le temps sembla s'arrêter, alors qu'au contraire tout était en train d'aller trop vite. D'ici quelques heures ce serait mon tour, puis celui d'Aria, et tout ce qui s'était passé ici à Neutral serait fini. J'eus un instant de panique, ne réalisant que maintenant ce qui était en train de se passer. S'il n'y avait pas eu tous ces gens autour, je pense que je me serais mise à pleurer. A la place, je me suis simplement laissée glisser le long du mur... Attendant mon heure.

Je n'ai pas vraiment réalisé le temps qui s'est écoulé. Le couloir est resté plutôt silencieux, interrompu seulement par le garde annonçant les noms des aspirants. J'étais dans un état second.

- Ewyn Loen !

Mon regard se leva vers le garde. Venait-il de prononcer mon nom ?

- EWYN LOEN ! Hurla-t-il, faisant relever une bonne partie des têtes du couloir.

Oui.. c'est bien mon nom, réalisai-je en sursautant. Je me relevai maladroitement, et me dirigeai vers la porte sous le regard mauvais du garde. Une fois le seuil passé la porte se ferma sans prévenir, me laissant seule face à mon destin.

C'était une salle en longueur, aucune fenêtre sur les murs. La lumière était mystérieusement présente. Des reliques étaient disposées tout du long n'attendant que moi. La première relique plus illuminée que les autres, était celle des Cavaliers Ardents. Une Coupe d'or, avec quelques gravures et inscriptions qui ne me disaient rien.

Chaque relique est intimement liée à un fait plus ou moins héroïque qu'aurait réalisé un des membres d'une des branches. Aria aurait sans doute été capable de vous citer le nom exacte des reliques, ainsi que les hauts faits liés. Moi je n'en avait guerre de souvenir.

Je m'approchai finalement de la coupe avant de la toucher. Le métal était légèrement tiède malgré le fait qu'il n'y ait rien dans la coupe.

Il ne se passa rien. La lumière près de cette relique disparu et celle de la suivante s'intensifia.

Je ne rejoignais donc pas les Cavaliers Ardents. Pas de grande surprise.

La relique suivante était celle des Paladins Terrestres, c'était un petit arbre qui pourtant paraissait avoir des milliers d'années. Ma main s'approcha délicatement du tronc.

Toujours rien, je ne rejoindrais donc pas les Paladins, et ne retournerais pas à Geos, le pays où je suis née.

Ensuite venait la relique des Dragons d'Eau. C'était un bout de roche lissé par l'eau qui s'y écoulait naturellement. Je me demandais comment allait réagir la relique. J'approchais ma main lentement, avant de m'arrêter. Et s'il ne se passait rien ? Je dois avouer que je n'avais jamais réfléchis plus que ça à la question, et maintenant que je me retrouvais devant la relique qui devait désigner ma branche, cette pensée me serra douloureusement le cœur.

Je ne pouvais cependant pas m'éterniser ici, à cause d'une simple hésitation. De toute façon c'était évident que j'allais rejoindre les Dragons.

Ma main entra en contact avec la pierre. L'eau glissa lentement entre mes doigts avant de retourner de l'autre côté de la pierre.

Rien. Il ne s'était rien passé. Absolument rien.

Je retirai ma main rapidement avant de la reposer sur la relique.

Toujours rien. La panique commença à me gagner. Ma deuxième main se posa aussi sur la relique, mais le seul résultat que j'obtins fut l'extinction de la lumière me forçant à regarder la relique suivante.

Non, ce n'était pas possible. C'était un mauvais rêve. Oui c'était ça, je dormais encore et Aria allait me réveiller d'une minute à l'autre ! Pensai-je en me claquant le visage avec mes deux mains humides.

Ce n'était pas un rêve, je ressentais très bien la douleur et l'eau sur mon visage.

Bon. Et bien. Je suis prise chez les Rafales donc ?

La relique suivante était une plume. Je la saisi rapidement voulant maintenant en finir au plus vite.

Il ne se passa toujours rien.

Je n'étais donc prise dans aucune des branches principales ? Je n'étais peut-être pas encore prête ? Un an de plus et je rejoindrais les Dragons d'Eau alors. C'est vrai que je suis un peu jeune après tout.

L'extinction de la lumière me rappela qu'il restait cinq reliques, celles de ces branches plus « hors norme ». Je n'avais rien de spécial, il n'y avait donc pas de raison que l'une d'elles réagisse. N'est-ce pas ? Oui, je n'avais rien de spécial.

Sortons d'ici au plus vite.

La relique suivante était celle des Étincelants, un marteau. J'ai tenté de le prendre mais impossible de le soulever.

Lumière éteinte, relique suivante.

Les Métaliks, un cube de métal, toujours rien.

Les Lances Sacrées, évidement la relique était une lance, ce qui me fit ironiquement rouler des yeux avant de saisir la relique.

Évidement toujours rien, et je passai à la relique suivante.

Une sphère blanche, pour les Chevaucheurs d'Ombre. Cela me paru paradoxal mais je ne m'attardai pas et je suis passai à la dernière relique.

Un galet. Un simple galet comme on pourrait en trouver n'importe où. Je fus un peu surprise par la dernière relique me demandant bien quel « haut fait » pouvait y être lié. Je ne perdis cependant pas plus de temps. Je pris la pierre, attendant qu'il ne se passe rien pour pouvoir enfin sortir de là. Je ne serais peut-être pas avec Aria, mais si celle-ci montais rapidement en grade elle pourrait être mon mentor. N'est ce pas ?

C'est avec cette pensée rassurante que je m’apprêtais à reposer ce galet. Mais je fus décontenancée par ce qu'il se passa.

Une épaisse brume se forma à mes pieds avant de m'entourer jusqu'à ce que je ne vois absolument plus rien autour de moi. Une silhouette se dessina devant moi, je n'aurais su dire si c'était un homme ou une femme. L'individu portait une capuche et une cape grise. Seuls ses yeux jaunes me marquèrent. Mais avant que je puisse en distinguer plus, tout se dissipa autour de moi, me ramenant à la salle du Choix et au socle de la relique. Je reposai brutalement la pierre comme si je venais d'être brûlée.

Il... non ! Ce n'était pas la réaction de la relique ! Sérieusement, les Chevaucheurs de Brume ? La branche la plus... étrange de toute ? Pourquoi moi, Ewyn Loen, devait rejoindre la branche la plus... improbable ? Et.. et.. Aria ? Je devais être avec elle.

Avant que j'ai eu le temps de réaliser ce qui m'arrivait, une porte près de moi s'ouvrit vers la lumière du jour. Je fus éblouie et un bras vigoureux me tira de la salle avant que je puisse réagir.

- Allez, il reste encore plein de monde, et tu as déjà largement assez traîné. Suis moi.

Petit à petit la lumière ne m'aveugla plus et je distinguai un homme d'une trentaine d'années je pense. Il me tourna cependant rapidement le dos et je ne pu que le suivre.

Je n'avais absolument aucune idée d'où nous étions, ces couloirs ne m'étaient absolument pas familiers. Et pourtant j'avais eu l'occasion d'explorer plein d'endroits interdits de l'académie de Neutral. L'homme devant moi portait une cape grisâtre un peu comme on en voit partout, une capuche pendant derrière.

Il prit enfin une porte qui donnait vers l'extérieur. Je reconnu enfin l'endroit. Nous étions en dehors de l'académie. La salle du Choix donnait vers la ville ? J'eus beau me triturer les méninges, je n'ai jamais réussi à comprendre comment cela était possible. Le bâtiment et la porte par laquelle j'étais passée n'étaient pas collés à la muraille.

L'homme s'arrêta enfin. Nous étions à l'entrée du parc où nous avions passé la soirée hier.

Il s'adossa dans l'ombre de l'arbre avant de prendre la parole.

- Vue ta tête, je suppose que tu n'avais pas particulièrement envie de rejoindre les Chevaucheurs de Brume ? Où espérais-tu aller ? Rejoindre les Paladins, ou bien les Dragons ?

- Je... Les Dragons d'eau oui..., hésitai-je à répondre.

- Très bien, c'est ce que tu feras donc croire à qui voudra savoir. Même à tes amis. Personne ne doit savoir que tu as rejoins nos rangs. Est-ce clair ?

- Pourquoi ? Commençai-je, mais à son air mécontent j'ai finalement hoché la tête.

- Très bien. Nous partons demain. Ne prend que le strict nécessaire, et habille-toi normalement, pas d'uniforme. On se retrouvera ici.

Avant que j'ai eu le temps de répliquer quoi que ce soit, il avait déjà disparu. Et quand je dis disparu, c'était comme ça, d'un coup. J'ai même fait le tour de l'arbre pour chercher des traces de sa présence.

Je suis donc retournée à l'académie d'un pas traînant. Je ne réalisais pas vraiment ce qu'il se passait. Je n'allais pas rejoindre les Dragons d'Eau, qu'allais-je dire à Aria ? Nous allions finalement être tous séparés. Est-ce qu'on se reverrait ? Surtout moi à vrai dire, serais-je capable de les revoir ? On entend jamais parler des Chevaucheurs de Brume, on ne les voit jamais. On entend que rarement qu'il se pourrait qu'ils soient liés à des affaires plus où moins louches. Je ne sais moi-même pas quoi en penser. Serais-je obligée de réaliser des missions sans jamais pouvoir me révéler à personne ?

J'arrivais aux portes de l'académie. Personne ne devait savoir donc. Si j'avais rejoins les Dragons je devais être joyeuse n'est ce pas...?

Je n'avais jamais autant douté du monde qui m'entourait avant ce jour, et maintenant je me retrouvais à me composer un masque d'une fausse joie pour mentir à mes proches. La vie est étrange.

J'aurais voulu rejoindre Aria tout de suite, mais les aspirants ayant passé le Choix n'ont pas le droit d'entrer en contact avec les autres aspirants. Un bâtiment spécial leur est réservé. J'entrai donc dans ce bâtiment, essayant d'éviter le plus de monde possible. Mes pas ont fini par me porter sur le toit. Il n'y avait personne, exactement ce que je cherchais. J'eus une pensée pour Junn, me demandant s'il avait déjà rejoint le bâtiment ou non, mais je ne me suis pas sentis la force de revenir en arrière pour le chercher. Je me suis approchée de la rambarde du toit et j'ai contemplé distraitement la vue de l'académie. C'était sans doute bientôt l'heure du déjeuner, mais je ne me voyais pas me mêler à la foule d'ex-aspirants. Je suis donc restée là sans bouger, avant de m'allonger sur le sol.

Je ne sais plus trop si je me suis endormie, ou si j'étais ailleurs, dans un état second, mais le temps est passé bien trop rapidement à mon goût et en fin de journée j'ai fini par entendre des pas pressés et un souffle haletant venir dans ma direction.

Je n'ai pas eu besoin de me retourner, je savais très bien que c'était Aria. Mon estomac se tordit à l'idée que c'était sans doute la dernière fois qu'on se verrait. Je me relevai lentement en époussetant ma veste.

Aria me regarda étrangement. Elle savait. Elle savait déjà alors que je n'avais encore pas dis un seul mot. Et avant que j'ai le temps de lui souffler quoi que ce soit, Junn débarqua en trombe.

- Ah je savais bien que j'avais sentis l'odeur d'Aria dans cette direction.

Cette dernière lui lança un regard désespéré face à sa stupidité.

- Alors, les filles, vous êtes ensemble chez les Dragons ?!

- Évidement ! Tu t'attendais à quoi, répliquai-je du tac au tac.

Mentir à Aria était peut-être impossible, mais Junn non. Cette dernière se retourna d'ailleurs vers moi troublée mais elle ne dit rien à mon soulagement.

- Ah... Bande de petites veinardes, rester ensemble ! J'aimerais bien pouvoir en faire autant tiens, dommage que l'eau ne m'aime pas.

Un silence s'installa. Ce n'était pas un silence lourd, il n'y avait plutôt pas vraiment besoin de mot.

- Je ne vais malheureusement pas pouvoir m'éterniser pour des adieux. Je pars d'ici quelques minutes pour Vulkain, nous avoua-t-il.

Aria sembla peinée de cette nouvelle mais n'eut le temps d'ajouter quelque chose. Junn s'avança rapidement vers nous et déposa un baiser sur chacune de nos joues. Nous n’eûmes que le temps de rougir légèrement.

- C'est pas mon truc les longs adieux, alors je vais me contenter de me sauver maintenant, glissa-t-il avec un regard charmeur à Aria.

Puis il disparut aussi vite qu'il était apparu.

Un autre silence. Plus tendu cette fois. Je venais de mentir, et elle le savait.

- Tu ne rejoins pas les Dragons, dit-elle.

Ce n'était pas une question mais bien une affirmation. Je ne savais pas quoi lui répondre. Je relevais les yeux vers elle et lui lançai un sourire désolé.

Elle soupira difficilement avant d'aller s'appuyer sur la rambarde.

- Le bruit court que trois aspirants ont rejoint les branches spéciales cette année. Oswell a rejoint les Étincelants. Un autre les Lances Sacrées. Si tu avais rejoint une des branches principales ou les Lances Sacrés, je ne vois pas pourquoi tu aurais menti à Junn...

Je déteste la perspicacité d'Aria.

- Et le dernier aspirant a rejoint les Chevaucheurs de Brume... N'est-ce pas ? Ajouta-t-elle en se retournant vers moi.




_________________
Neko Team, on en devient dépendant!
IG est une extension d'irl u.u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-team.forumchats.com
dimilale

avatar

Messages : 593
Points : 665
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 23

Perso
Niveaux:
200/200  (200/200)
Classe: Feca
Orientation: Bourrin?

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Dim 29 Sep - 12:31

Va falloir que je relise tout un coup j'ai un peu oublier entre temps xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koko

avatar

Messages : 1935
Points : 2057
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 22

Perso
Niveaux:
200/200  (200/200)
Classe: Ecaflip
Orientation: Multiélémentaire de type B+ 50° S-Sud est avec un vent à 380 km.h-1

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Dim 29 Sep - 13:16

Pareillement j'ai pas osé commencer la lecture j'ai bien peur d'avoir tout oublié
sorry 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.newlunarrepublic.fr/
Nee-Koneko

avatar

Messages : 1778
Points : 2041
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 26
Localisation : En bas

Perso
Niveaux:
199/200  (199/200)
Classe: Eniripsa
Orientation: Feu/Soin

MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   Dim 29 Sep - 14:49

:p

Prenez votre temps \o/

*a aussi du tout relire au moins 3 fois avant de reprendre l'écriture*

_________________
Neko Team, on en devient dépendant!
IG est une extension d'irl u.u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-team.forumchats.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chevaucheurs de Brume   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chevaucheurs de Brume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevaucheurs de wargs
» [règle maion] Dwarfnak et ses chevaucheurs de loups
» La Dame de Brume
» [anim] l'Ile de Brume sang
» Vague de Brume :3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nekooooooooo Teaaaaaaaaam :: La Taverne :: Les créations des guildeux-
Sauter vers: